in Maï way
Blog inspiration voyages, cuisine et pâtisserie
×

Santorin, ambiance décors de carte postale dans les Cyclades

publié le 12/03/2022

Aller à Santorin c’est avoir l’impression de se promener dans un décors de carte postale bleu et blanc. Et comme dans tous les plus beaux lieux de ce monde, nous ne sommes pas seuls pour la visite !

Premières impressions

C’est en avion que nous rejoignons l’île de Santorin un matin de Mai 2019, pour une durée de 5 jours. A l’approche de l’atterrissage, nous reconnaissons immédiatement l’île phare des Cyclades et sa forme en croissant. Vues du ciel, les maisons blanches accrochées à la falaise de la caldeira sont impressionnantes ! Nous sommes venus à Santorin pour être dépaysés par ses couleurs volcaniques et ses maisons typiques bleues et blanches : il semble que nous ne serons pas déçus !

Et le moins que l’on puisse dire c’est que le dépaysement est total dès le premier coup d’oeil par le hublot de l’avion ! Nous sourions en observant les infrastructures de l’aéroport où les passagers patientent pour embarquer sous des toits sommaires. A l’extérieur de l’aéroport nous sommes intrigués par les voitures stationnées “à l’arrache” un peu partout et par les coups de klaxons déjà nombreux. Notre sourire s’estompe un peu: et dire que l’on va bientôt prendre le volant dans ce monde roulant qui semble bien désorganisé pour nous, sages français habitués au code de la route.

Mais pour l’instant nous nous contentons de nous déplacer en bus. Nous avons loué une voiture pour la première journée sur l’île afin de visiter les plages du sud de manière autonome, mais nous la récupérerons seulement à Fira, la ville principale. Les horaires du bus sont indiqués sur le panneau qui fait office d’arrêt. Le prochain trajet pour Fira est prévu 45 minutes plus tard. Nous nous éloignons pour nous balader dans les alentours pendant le temps d’attente… Lorsque le bus pour Fira arrive à l’arrêt. Nous faisons donc demi tour au pas de course et nous montons à bord à temps puisqu’il partira 5 minutes plus tard. Première leçon retenue: les horaires de passage des transports en commun semblent quelque peu aléatoires !

Nous rejoignons rapidement Fira, récupérons la voiture de location et partons pour la découverte du sud de l’île à bord de notre Fiat Panda rouge. Et malgré nos appréhensions la conduite se passe plutôt bien : loin de l’agitation de l’aéroport le rythme est nettement plus calme. Le plus gros challenge est de faire attention à tous les types de véhicules avec lesquels on partage la route: des vélos et de nombreux quads qui semblent être plébiscités.

Santorin - Oia vue du ciel
Santorin et le village d’Oia vue d’avion à l’arrivée
Santorin - Aéroport
L’aéroport de Santorin

Les plages du sud

Phare Akrotiri

Notre première étape pour cette après-midi découverte : le phare Akrotiri ou phare de Santorin. Petit instant chauvin: il a été construit par la société française Collas et Michel. Le phare surplombe la Mer Egée depuis l’achèvement de sa construction en 1892, ce qui en fait un des plus vieux du pays.

Nous nous dirigeons ensuite vers les lieux incontournables pour laquelle cette région est réputée : ses plages. Le farniente n’est clairement pas l’objectif du voyage, mais les plages nous intriguent de part leurs noms : noire, rouge et blanche. Nous voilà donc partis pour découvrir les couleurs du littoral !

Santorin - Phare d'Akrotiri
Le phare d’Akrotiri

Plage noire

Notre premier arrêt plage est à la plage noire ou plage Mesa Pigadia. Au sable composé de fragment de pierres volcaniques, les plages noires sont habituelles sur les îles volcaniques. A l’abris des vagues dans une petite crique, c’est un lieu agréable pour la baignade.

Santorin - Plage noire
Vue d’ensemble de la plage noire
Santorin - Plage noire
Des transats sur la plage noire

 Plage rouge

Nous poursuivons notre tournée des plages avec la plus étonnante et la plus connue : la plage rouge ou plage Kokkini. Pour le calme on repassera : il y a nettement plus de monde entre les visiteurs à pied ou en voiture et les bateaux qui jettent l’ancre dans la baie qui nous profiter malgré nous des sons électro à pleine puissance. Mais ses couleurs insolites méritent largement le détour ! Accessible au bout d’un petit chemin à parcourir à pied (environ 5 minutes de marche), la plage est assez étroite et située le long d’une falaise rouge. La couleur ressort d’autant plus quand on marche au bord de l’eau, sur le sable composé de petits cailloux rouges et noirs. 

Santorin - Plage rouge
La plage rouge
Santorin - Plage rouge
Une église orthodoxe à l’entrée de la plage
Santorin - Plage rouge
Le sable de la plage rouge
Santorin - Plage rouge
La plage rouge vue de haut

Plage Vlychada

Notre dernier arrêt sur la côte est à la plage Vlychada, une autre plage de sable noir. Ce lieu étonne moins par ses couleurs que par les étranges contours des formations rocheuses qui le borde. 

Santorin - Plage Vlychada
Vue d’ensemble de la plage Vlychada
Santorin - Plage Vlychada
Les formations rocheuses qui bordent la plage

Emporio

Notre première journée à Santorin se termine par un dernier arrêt à Emporio, un village du centre de l’île. Loin de la mer, il semble nettement moins touristique et on appréciera de se promener dans ses ruelles étroites. On profite de ce dernier stop pour faire une pause gourmande, avec une autre spécialité grecque : le yaourt grec. Et ce n’est que le premier d’une longue série !

Santorin - Emporio
Une église orthodoxe à Emprio
Santorin - Emporio
Un yaourt grec au miel

 Une journée à Athènes

Lorsque nous avons commencé à organiser notre séjour à Santorin, nous avons réalisé que 5 jours sur place serait sûrement un peu long puisque l’île n’est pas si grande que ça. Nous avons rapidement décidé de passer une des 5 journées ailleurs. Après avoir étudié les possibilités de trajet entre les îles des Cyclades nous avons vite compris que ce ne serait pas si simple : les îles paraissent proches sur une carte, mais les temps de trajets en bateau se comptent en heures, compliqué donc pour faire un aller-retour sur la journée.

Notre choix s’est finalement porté sur Athènes. Les horaires et tarifs des vols (37€ aller-retour avec Ryanair) depuis Santorin ont rendu le projet possible. Pas très fiers pour notre empreinte carbone en effectuant un aller-retour en avion sur une seule journée, nous avons tout de même opté pour cette option qui était tentante.

Athènes mérite un article dédié à part entière. Vous trouverez ici les détails de notre journée dans la capitale grecque.

 Randonnée de Fira à Oia

Farniente, Fira et son vieux port

Nous ne sommes pas de grands adeptes de farniente, mais la piscine de l’hôtel aura suffi à nous convaincre de faire une pause dans notre rythme de visites plutôt dense. Nous avons donc profité d’une matinée de repos, puis nous sommes partis à Fira (le farniente c’est bien, mais à petite dose !).

Nous partons découvrir les recoins de la ville de Fira, avec notamment la cathédrale orthodoxe et le vieux port. Ce dernier se situe en contrebas de la falaise, en-dessous du village de Fira. Il est accessible par 3 moyens au choix: 

  • à pied par les 588 marches de l’escalier le long de la paroi rocheuse ;
  • en funiculaire (6€ par personne) ;
  • à dos d’ânes – qui n’ont pas l’air très heureux de patienter au soleil et de monter et descendre des touristes à longueur de journée. On n’envisagera donc pas cette option.

Le vieux port ne nous a pas laissé un souvenir impérissable. Il s’agit d’un petit village avec quelques restaurants et commerces. Son plus grand intérêt selon nous reste l’exercice physique qu’il provoque lors de la montée des 588 marches à pied !

Santorin - Fira
Une petite église orthodoxe à Fira
Santorin - Fira - Les escaliers du vieux port
La ville de Fira et les escaliers pour descendre au vieux port
Santorin - Fira - Les escaliers du vieux port
Les escaliers qui mènent au vieux port
Santorin - Fira - Les escaliers du vieux port
Une « station d’ânes » pour transporter les touristes
Santorin - Fira - Vieux port
Le vieux port de Fira
Santorin - Fira - Cathédrale orthodoxe
La tour de la cathédrale orthodoxe de Fira
Santorin - Fira - Cathédrale orthodoxe
L’intérieur de la cathédrale
Le dôme de la cathédrale orthodoxe vu depuis la cour

 Excursion dans l’archipel de Santorin, volcan et sources d’eaux chaudes

Encore + de découvertes !
Back to Top