in Maï way
Blog inspiration voyages, cuisine et pâtisserie
×

Randonnée de Fira à Oia

publié le 12/03/2022

Cette journée est le temps fort de notre séjour à Santorin. Les découvertes à pied sont souvent les plus agréables et les plus marquantes. C’est le cas pour la randonnée entre Fira et Oia qui offre de somptueux points de vue le long de la caldeira. C’est aussi une occasion idéale pour nous éloigner des zones très touristiques de Fira et Oia. Entre les 2 villes, la foule s’estompe et nous nous retrouvons par moment seuls sur le sentier : un vrai luxe à Santorin ! C’est le début d’une belle journée d’immersion dans les décors “carte postale” de Santorin.

Le trajet est long d’une dizaine de kilomètres et il nous a fallu 4h pour le parcourir en prenant notre temps et en faisant de nombreux détours et arrêts photos. Le parcours a peu de dénivelé et est plutôt facile. L’idéal est de faire l’aller à pied et de revenir en bus. Oia ayant nettement plus de charme que Fira, je vous conseille de garder le meilleur pour la fin et de parcourir l’étape dans le sens Fira-Oia. 

Fira, le point de départ

Fira est donc le point de départ de la randonnée. Nous avons débuté la balade sur le parvis de la cathédrale orthodoxe qui semble être la grande place de la ville. Malgré un départ matinal, 2 immenses navires de croisière sont déjà amarrés dans la baie. Il faut croire qu’ils font désormais partie du paysage. Et il faut aussi croire que les passagers ont déjà eu le temps de débarquer et rejoindre la terre ferme. La ville est déjà le repère de nombreux visiteurs qui arpentent les boutiques ou sont à la recherche du meilleur point de vue pour des photos souvenirs.

Depuis Fira, on repère aisément la forme en croissant de Santorin et on fait face aux autres îles de l’archipel : celle du volcan et Thyrassia. Nous nous y rendrons lors de notre dernier jour sur place.

Santorin - Fira
Vue sur Fira
Santorin - Fira
Eglise orthodoxe à Fira
Santorin - Fira
Clocher de l’église

Imerovigli

Nous continuons la randonnée en direction du village suivant: Imerovigli. Plus les kilomètres défilent et plus la foule se fait rare, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Les maisons blanches sont légion, mais les toits bleus beaucoup plus rares. Finalement cette couleur est principalement réservée aux encadrures de portes et aux dômes des églises. Nous longeons quelques hôtels typiques ayant des piscines à l’eau turquoise et une vue imprenable sur la mer. On ferait bien une pause baignade au passage !

Santorin - Imerovigli
Des dômes d’églises sur le chemin
Santorin - Imerovigli
La terrasse d’un hôtel
Santorin - Imerovigli
Une église
Santorin - Imerovigli
Vue sur la caldera, les bateaux de croisière et l’île de Nea Kameni

Le rocher Skaros

Nous passons devant le rocher Skaros. Il n’est pas sur le tracé officiel de la randonnée mais nous décidons de nous en approcher. Pour monter sur le rocher il faut escalader les derniers mètres. Je resterai pour ma part à son pied. La vue ressemble à celle que l’on a depuis le chemin de randonnée, avec un petit bonus : nous apercevons enfin le village d’Oia au loin. Et un petit plus sur le retour du détour : la jolie vue sur les maisons blanches du village d’Imerovigli, à flanc de montagne.

Santorin - Rocher Skaros
Une piscine d’un hôtel de luxe sur la caldeira avec le rocher Skaros en fond
Santorin - Rocher Skaros
La vue sur Oia depuis le rocher Skaros
Santorin - Rocher Skaros
La vue sur Imerovigli
Santorin - Rocher Skaros
Vue depuis le rocher Skaros : le chemin de randonnée suit la caldeira de Santorin

Le long des sentiers sauvages

Après Imerovigli commence la partie la plus sauvage de la randonnée. Nous partageons le chemin avec de moins en moins de marcheurs, nous longeons quelques hôtels mais surtout des églises et on profite de la nature. Il s’agit également de la partie de la balade qui a le plus de dénivelé. Rien de très impressionnant cependant de notre point de vue, nous qui sommes habitués aux dénivelés des Alpes. Les paysages sont très rocailleux, mais quelques plantes, cactus et fleurs colorent tout de même le parcours.

Santorin - Randonnée de Fira à Oia
Chemin de randonnée
Santorin - Randonnée de Fira à Oia
Une église sur le trajet
Santorin - Randonnée de Fira à Oia
La caldera encadrée par la mer, avec le village d’Oia au fond à gauche

Après environ 4h de marche et la traversée rapide de Finikia, nous apercevons enfin les maisons blanches d’Oia. L’une des premières vues de notre destination est une charmante place sur laquelle donnent 3 petites églises.

Santorin - Randonnée de Fira à Oia
Sur la fin de la randonnée, on aperçoit enfin le village d’Oia
Santorin - Randonnée de Fira à Oia
Des cactus
Santorin - Randonnée de Fira à Oia
Les premières maisons de Finikia

L’arrivée à Oia

S’en suit une longue balade dans les rues étroites d’Oia, à partager avec les autres touristes. Si la fin de randonnée avait des airs de tranquillité, c’est tout le contraire depuis notre arrivée. Sans conteste le village le plus charmant de l’île, il est forcément le point de passage obligé de tous les visiteurs. Nous prenons notre mal en patience car après tout nous aussi sommes des touristes de passage. Et le charme immense d’Oia nous fait vite oublier ses contraintes ! Nous terminons notre promenade par le chateau d’Oia (qui ressemble plutôt à une terrasse aménagée qu’à un chateau) ainsi que l’extrême ouest de la ville et ses moulins. Ce site offre également le splendide spectacle de la caldeira de Santorin dans un paysage aux couleurs vives dans la lumière de fin de journée : entre le bleu profond de la mer, la roche aux nuances de gris, marron, rouge, la végétation qui amène une pointe de vert, le tout parsemé des petites maisons typiques d’un blanc intense.

info
Le saviez-vous ?

L’oeil protecteur bleu et blanc se retrouve à de nombreux endroits en Grèce : au-dessus des portes d’entrée, pendu aux rétroviseurs des voitures,… Il est un symbole de superstition et est utilisé comme protection contre le mauvais oeil induit par la jalousie d’autrui. Lorsqu’il se brise c’est qu’il a permis d’éviter le mauvais oeil. Il faut alors le remplacer. Sous forme de bijou ou de porte clé il est une idée de souvenir typique à ramener de voyage.

Santorin - Oia
L’église Saint George
Santorin - Oia
Une petite chapelle
Santorin - Oia
L’église Agios Onoufrios Ekklisia
Santorin - Oia
Des plantes typiques
Santorin - Oia
L’oeil grec protecteur
Santorin - Oia
Un fameux toit bleu dans le village d’Oia
Santorin - Oia
2 clochers d’église
Santorin - Oia
Le château d’Oia
Santorin - Oia
Le village d’Oia le long de la caldeira
Santorin - Oia
Oia et ses moulins
Santorin - Oia
Un toit bleu d’église
Santorin - Oia
Un ancien moulin à vent

La récompense de la journée : le coucher de soleil

Nous touchons alors au but de la journée : observer le coucher de soleil sur la Mer Egée depuis Oia. Après une pause dîner bienvenue, nous nous rendons aux abords du chateau pour observer la scène que doit nous offrir le soleil couchant. Et là encore nous ne sommes pas les seuls à avoir eu cette idée ! Les places avec vue sont chères, il faut prévoir de l’avance pour avoir son spot. Mais quel spectacle ! Le coucher de soleil est grandiose, tout comme la ville enveloppée d’une lumière rosée.

Santorin - Coucher de soleil à Oia
Le soleil sur l’horizon dans la mer Egée depuis le village d’Oia
Santorin - Coucher de soleil à Oia
Nous ne sommes pas seuls à observer le spectacle
Santorin - Coucher de soleil à Oia
Le soleil sur la ligne d’horizon
Les moulins à vent dans la lumière du soir

Fira by night

Nous reprenons le bus en direction de Fira, satisfaits par cette journée qui a tenu toutes ses promesses. Mais avant de rentrer à l’hôtel, Fira nous offre un dernier spectacle au coucher du soleil et des lumières hallucinantes une fois la nuit tombée !

Santorin - Coucher de soleil à Fira
Coucher de soleil sur l’île de Thyrassia depuis Fira
Santorin - Coucher de soleil à Fira
Le coucher de soleil sur Oia depuis Fira
Santorin - Coucher de soleil à Fira
Fira à la nuit tombée
Encore + de découvertes !
Back to Top