in Maï way
Blog inspiration voyages, cuisine et pâtisserie
×

En visite dans les îles de Guadeloupe

L’archipel de Guadeloupe

Parfois assimilée à tort à une île, la Guadeloupe est en fait un archipel.

Avec sa forme très reconnaissable de papillon, la « Guadeloupe continentale » est en fait formée par les 2 îles principales séparées par la rivière salée : Grande-Terre (l’aile droite du papillon) et Basse-Terre (l’aile gauche du papillon). Même si elles ont l’air d’îles miroir sur une carte, leurs topologies sont très différentes : Grande-Terre est assez plate (point culminant à 136m) alors que Basse-Terre abrite le coeur du parc national de la Guadeloupe et ses nombreux sommets (point culminant – La Soufrière – à 1467m). En conséquence, la météo est souvent bien meilleure à Grande-Terre ; alors que les nuages s’accrochent plus facilement sur les sommets de Basse-Terre qui subit la pluie qui va avec. Cela donne en contrepartie une végétation tropicale riche et dense très dépaysante.

Il y a ensuite La Désirade, les îles de la Petite TerreMarie-Galante et l’archipel des Saintes. Autant dire qu’on a de quoi s’occuper lorsqu’on voyage en Guadeloupe ! Après avoir hésité à aller visiter Marie-Galante, notre escapade s’est finalement concentrée sur la Guadeloupe continentale et l’archipel des Saintes.

info
Le savez-vous ?

La Guadeloupe tient son nom d’une promesse faite par Christophe Colomb aux religieux du couvent « Santa Maria de Guadalupe de Estremadura » de donner le nom de leur monastère à une île. C’est chose faite lorsqu’il atteint l’actuelle Guadeloupe en 1493. L’archipel était alors nommé « Karukera » par les locaux (qui signifie « l’île aux belles eaux »).

Grande-Terre

La plage du Bourg (Sainte-Anne)

Pour notre première journée en Guadeloupe, nous choisissons les plages de Sainte-Anne, réputées comme étant parmi les plus belles de l’archipel. Proches de notre résidence à Saint-François, elles ressemblent à tout ce dont on a besoin pour se remettre du long voyage de la veille et du décalage horaire.

Après un rapide tour au marché local où les vendeurs (essentiellement des vendeuses) et les stands arborent les couleurs des tissus madras typiques, nous nous arrêtons à la plage du Bourg pour une première baignade. Et le moins que l’on puisse dire est que la promesse de décors carte postale est bien tenue ! Des palmiers, de l’eau turquoise, du sable fin,… Il ne manque plus que le côté sauvage car la plage est située à deux pas de la route, des parkings et de certains commerces.

Guadeloupe - Plage du Bourg
Plage du Bourg
Guadeloupe - Plage du Bourg
Plage du Bourg
Guadeloupe - Sainte-Anne
Fresque à Sainte-Anne

La plage de la Caravelle (Sainte-Anne)

La plage de la Caravelle à Sainte-Anne est probablement le paysage le plus célèbre de la Guadeloupe (avec la baie des Saintes). C’est en fait la plage du Club Med. Elle est accessible à tous mais bien entendu les installations du Club Med sont réservées uniquement aux clients de l’hôtel. Sa fréquentation est proportionnelle à sa réputation, mais le site est absolument paradisiaque !

La plage de la Caravelle est un lieu idéal pour faire du snorkeling mais également des sports nautiques avec de nombreuses écoles (surf, kite surf, planche à voile, jet ski,…).

Guadeloupe - Plage de la Caravelle
Plage de la Caravelle
Guadeloupe - Plage de la Caravelle
Plage de la Caravelle
Guadeloupe - Plage de la Caravelle
Plage de la Caravelle
Guadeloupe - Plage de la Caravelle
Plage de la Caravelle
Guadeloupe - Plage de la Caravelle
Au coucher du soleil

Saint-François

A Saint-François nous concentrons notre visite autour de la marina et non des plages qui sont pourtant tout autant réputées que celles de Saint-Anne. Le centre de Saint-François se situe entre le marché de la Rotonde et la marina et se parcourt facilement à pied. Après une courte halte à l’église Saint-François d’Assise (dans laquelle nous ne pouvons malheureusement pas rentrer), nous longeons le port de pêche pour arriver enfin à la marina. C’est certainement lié à la période (veille de Noël) mais les rues sont quasiment désertes. La marina est charmante, entre les voiliers amarrés, les bâtiments blancs typiques, les bars / restaurants aux terrasses qui longent l’eau. Mais ce qui frappe surtout c’est la végétation autour : verte intense, typique des zones tropicales et présente même dans les zones urbaines.

Guadeloupe - Saint-François
Eglise Saint-François d’Assise
Guadeloupe - Saint-François
Marina

La pointe des Châteaux

La pointe de la Grande Vigie

Une fois que la voiture est garée, l’approche jusqu’à la pointe est rapide, en une dizaine de minutes, le long d’un sentier qui surplombe l’océan. La pointe de la Grande Vigie est un autre site imposant de falaises avec la pointe des Châteaux. Le cadre est pourtant différent : on domine les falaises à environ 80 mètres de hauteur et il n’y a pas d’accès direct à l’océan. La vue n’en est pas moins impressionnante avec sur la droite la pointe Petite Tortue et sur la gauche une longue côte de falaises jusqu’à pointe du Piton surplombée d’un immense plateau recouvert de végétation à perte de vue. Ici encore le ciel est dégagé et nous apercevons l’île de Montserrat au loin.

Au retour, profitez d’une pause gourmande bien méritée en savourant le fameux sorbet coco fait maison dans une sorbetière manuelle. Un délice !

Guadeloupe - Pointe de la Grande Vigie
La côte vue de la pointe de la Grande Vigie
Guadeloupe - Pointe de la Grande Vigie
Pointe Petite Tortue
Guadeloupe - Pointe de la Grande Vigie
Pointe de la Grande Vigie

La plage du Souffleur

Située au Nord Ouest de Grande-Terre sur la commune Port-Louis, la visite de la plage du Souffleur est parfaite à allier à celle de la pointe de la Grande Vigie. Souvent répertoriée comme l’une des plus belles plages de Guadeloupe, elle est d’un tout autre style que les plages du Sud de Grande-Terre : bordée de petits arbres ressemblant à de la mangrove, les palmiers sont rares. Elle ne manque pas d’attrait pour autant ; son charme réside dans sa localisation : face à Basse-Terre et surtout face au coucher du soleil. La fin de journée est donc le moment idéal pour aller se baigner à la plage du Souffleur. A savourer en restant dans l’eau cependant, car la fin de journée est aussi le moment où les « yenyens » (ou « yinyins ») sont de sortie. Ces petits moustiques présents en grand nombre écourteront fort probablement votre séjour à la plage sous peine de souffrir pour la soirée (voir le reste des vacances) de crises de démangeaison.

Guadeloupe - Plage du Souffleur
Plage du Souffleur
Guadeloupe - Plage du Souffleur
Une étoile de mer
Guadeloupe - Plage du Souffleur
Coucher de soleil derrière l’île de Basse-Terre

L’îlet du Gosier

L’usine de transformation de la canne à sucre Gardel

Infos pratiques
  • Horaires d’ouverture : toute l’année, visite de la maison du sucre. Visites organisées à l’usine en période de récolte (de février à mai).
  • Tarifs : gratuit
  • Parking : parking disponible gratuitement
  • + d’infos en ligne

L’usine sucrière Gardel, située au Moule, est une des dernières encore en activité de Guadeloupe (il y en a une seconde à Marie-Galante). Chaque année elle transforme 80% des cannes à sucre de l’archipel. On repère de loin l’usine et ses imposants bâtiments. En dehors des périodes de récolte, la maison du sucre permet d’avoir un aperçu du processus de transformation via des vidéos ainsi que d’acheter des produits issus de cette activité.

Guadeloupe - Usine Gardel
La maison du sucre
Guadeloupe - Usine Gardel
Un champ de cannes à sucre

Rhumerie Damoiseau

Infos pratiques
  • Horaires d’ouverture : de 8h à 18h du lundi au samedi / visites le matin
  • Durée approximative : 1 heure
  • + d’infos en ligne

Difficile de venir en Guadeloupe sans un arrêt à une distillerie de rhum ! Nous avons déjà goûté aux fameux punch et ‘ti punch, il nous tarde donc de découvrir les secrets de fabrication du rhum local de cette marque leader du marché sur l’archipel. Malheureusement notre programme nous fait passer par la distillerie un dimanche, l’usine est donc fermée. Le site est tout de même suffisamment aménagé pour comprendre le processus de fabrication et ses différentes étapes : le broyage, la fermentation, la distillation, la dilution et le vieillissement. En fin de visite, l’arrêt au magasin et la dégustation sont bien sûr des incontournables.

Guadeloupe - Rhumerie Damoiseau
L’entrée de la rhumerie Damoiseau
Guadeloupe - Rhumerie Damoiseau
Le moulin
Guadeloupe - Rhumerie Damoiseau
A l’intérieur de l’usine
Guadeloupe - Rhumerie Damoiseau
Le broyage des cannes à sucre
Guadeloupe - Rhumerie Damoiseau
La mise en bouteille
Guadeloupe - Rhumerie Damoiseau
Un peu d’humour…
recommandation
Restaurant / Stand crêperie (rhumerie Damoiseau) au Moule
Rhumerie Damoiseau – 97160 Le Moule
A l’entrée (ou à la sortie !) de la rhumerie Damoiseau, un petit stand propose des crêpes au rhum. Garnies d’une confiture locale au choix, elles sont un excellent moyen de se remettre de la dégustation de rhum tout en appréciant les saveurs locales ! Le stand propose également d’excellentes petites friandises artisanales à la coco et aux épices.
Rhumerie Damoiseau - Cabane à crêpes

Pointe-à-Pitre

Basse-Terre

Cascade aux écrevisses

Infos pratiques
  • Parking : parking gratuit sur place / accès en 5 minutes à pied le long d’un chemin aménagé

La cascade aux écrevisses est située sur la route de la traversée qui relie Petit-Bourg sur la côte Ouest de Basse-Terre à Mahaut (entre Pointe-Noire et Bouillante) sur la côte Est. On repère facilement le site avec les nombreuses places de parking de part et d’autre de la route à cet endroit. Les plages et les falaises sont bien loin ; il s’agit de notre première balade dans la forêt tropicale. Le site est très visité. La cascade est facilement accessible au bout après une petite marche d’environ 5 minutes sur un chemin plat aménagé en bois. Le plus dangereux sont les pierres autour de la cascade qui sont extrêmement glissantes. La piscine naturelle formée au pied de la cascade est propice à la baignade… Pour les plus courageux car l’eau de rivière est nettement plus froide que l’océan !

C’est surtout l’environnement qui fait le charme du lieu, en pleine forêt tropicale, puisque la cascade n’est haute que d’une dizaine de mètres environ.

info
Le saviez-vous ?

La cascade aux écrevisses tient son nom du passé, lorsque la zone était fréquentée par les crustacés. Ils se font très rares aujourd’hui.

Guadeloupe - Cascade aux écrevisses
Le chemin aménagé menant à la cascade
Guadeloupe - Cascade aux écrevisses
La rivière aux écrevisses le long de la cascade
Guadeloupe - Cascade aux écrevisses
La cascade aux écrevisses

En face du chemin qui mène à la cascade aux écrevisses des escaliers descendent vers une aire de pique-nique aménagée et une deuxième cascade. Moins impressionnante que la première mais nettement moins fréquentée ! Sur le chemin, nous croisons un petit animal peu farouche : une mangouste.

info
Le saviez-vous ?

Les mangoustes ont été introduites par l’homme en Guadeloupe au XIXème siècle afin de lutter contre la prolifération des rats qui endommageaient les plantations de canne à sucre. La stratégie est considérée comme un échec car au-delà de n’avoir pas fait disparaître les rats, les mangoustes sont un prédateur pour de nombreuses autres espèces de l’archipel. La région lutte désormais contre la prolifération de la mangouste pour protéger la faune locale.

Guadeloupe - Cascade aux écrevisses
Des alocasia, également appelées « oreille d’éléphant »
Guadeloupe - Cascade aux écrevisses
Une mangouste
Guadeloupe - Cascade aux écrevisses
Une autre cascade près de celle aux écrevisses

Parc des mamelles ou zoo de Guadeloupe

Saut de l’Acomat

Infos pratiques
  • Parking : petit parking gratuit / accès en 15 minutes environ / difficulté moyenne : descente raide et très glissante par temps humide


Assez similaire à la cascade aux écrevisses mais dans un cadre plus spacieux, le saut de l’Acomat est une autre cascade qui surplombe une piscine naturelle formée le long d’une rivière. Je ne suis pas forcément d’accord avec l’accès mentionné comme facile dans plusieurs guide. La descente jusqu’à la rivière est raide et extrêmement glissante par temps humide. Un lieu à visiter donc mais en étant bien équipé. Attention également sur le site : il existe un risque de crue après de fortes pluies et quelques accidents de baignades invitent à la prudence.

Une fois arrivés à la rivière, le spectacle qui nous attend est la récompense à l’effort ! Les derniers mètres pour atteindre la cascade se font en longeant le cours d’eau. Nous sommes encore une fois au milieu de la jungle avec des lianes qui pendent au-dessus de la cascade d’environ 15 mètres de haut.

Guadeloupe - Saut de l'Acomat
La forêt tropicale sur la route
Guadeloupe - Saut de l'Acomat
La rivière le long du saut de l’Acomat
Guadeloupe - Saut de l'Acomat
Cascade de l’Acomat

Plage de Malendure

La maison du cacao

Infos pratiques
  • Horaires d’ouverture : ouvert du lundi au samedi de 9h30 à 13h30 et de 14h30 à 17h (dernière visite à 15h45) / fermé le dimanche / idéalement réserver un créneau par téléphone
  • Tarifs : 10€ à partir de 12 ans / 5€ entre 5 et 12 ans
  • Parking : parking gratuit sur place
  • Durée approximative : 2 heures
  • + d’infos en ligne

Situé sur une ancienne cacaoyère, la maison du Cacao retrace son histoire depuis sa culture et le process de transformation jusqu’à obtenir le chocolat. La visite s’articule en 2 parties :

  • Une première partie de type « musée » dans le jardin. Elle est organisée de manière très ludique avec des panneaux explicatifs (histoire du cacao, vertus, production et consommation à travers le monde,…), des questions/réponses, des modèles d’installations servant aux différentes étapes de la transformation du cacao (fermentation, séchage, torréfaction), sans oublier les fameux cacaoyers et des cabosses à différentes étapes de maturité ;
  • Une deuxième partie interactive pendant laquelle un membre du personnel présente différents produits issus de la transformation du cacao ponctuée de moments de dégustation : graines de cabosse crues, chocolat chaud, plusieurs types de chocolats transformés et/ou aromatisés.

En fin de visite, n’hésitez pas à faire une halte à la boutique pour ramener des souvenirs gourmands !

La maison du cacao est une visite très appréciable, idéale à faire en famille car très ludique. Nous connaissons tous le chocolat acheté dans le commerce mais ce musée permet de retracer les étapes précédant la commercialisation pour en savoir plus sur un produit que nous consommons au quotidien (ou presque !).

Guadeloupe - La maison du cacao
L’entrée de la maison du cacao
Guadeloupe - La maison du cacao
Cabosses de cacao
Guadeloupe - La maison du cacao
Bac de fermentation
Guadeloupe - La maison du cacao
Séchoir
Guadeloupe - La maison du cacao
Bac de torréfaction
Guadeloupe - La maison du cacao
Dégustation à la maison du cacao

La vanilleraie de Fety

Infos pratiques
  • Horaires d’ouverture : ouvert du mardi au samedi / voir le site internet ci-dessous pour les horaires de visites / fermé les dimanche et lundi
  • Tarifs : 5€ pour un adulte
  • Parking : parking gratuit sur place
  • Durée approximative : 1 heure
  • + d’infos en ligne

Lorsque j’ai lu dans le guide qu’il existait une vanilleraie en Guadeloupe, j’ai réalisé que j’en savais très peu sur ce fruit. En tant qu’amatrice de pâtisserie, ce lieu m’intéresse tout particulièrement ! La visite se déroule en 2 parties :

  • Une première partie interactive pendant laquelle un employé de la vanilleraie explique les différentes étapes de fabrication de la vanille telle que nous l’achetons au supermarché : les différents types de plantations, la pollinisation très particulière de la fleur de vanille, le développement de la gousse, la préparation des gousses,… Cette première étape est très théorique mais nous fait comprendre la valeur et le côté précieux de la vanille.
  • Une deuxième partie de visite dans la plantation attenante à la maison. C’est l’occasion d’observer les lianes de vanille et les gousses encore vertes car pas encore arrivées à maturité au moment de notre visite.

En fin de visite, il est possible d’acheter des produits issues de la culture de vanille, essentiellement des gousses séchées. La visite de la vanilleraie de Fety est un vrai moment intéressant qui nous fait découvrir un fruit que l’on ne connait que trop peu.

Guadeloupe - Vanilleraie de Fety
Entrée de la vanilleraie de Fety
Guadeloupe - Vanilleraie de Fety
Des lianes de vanille
Guadeloupe - Vanilleraie de Fety
Des gousses de vanille
recommandation
Restaurant / Au coin de l’amitié à Pointe-Noire
Route des Plaines – 97116 Pointe-Noire
Encore une adresse très bon marché qui sert des plats familiaux sans prétention mais aux saveurs typiques de l’archipel. Nous y avons fait plusieurs stops durant notre séjour, puisque « Au coin de l’amitié » est devenu notre référence pour de parfaits accras antillais : croustillants à souhait, épicés juste comme il faut, accompagnés d’une salade simple mais goûteuse,…
Pointe-Noire - Au coin de l'amitié

Jardin botanique de Deshaies

Infos pratiques
  • Horaires d’ouverture : ouvert du lundi au dimanche, de 9h à 17h30 (dernière entrée à 16h30)
  • Tarifs : 15,90€ pour un adulte / 10,90€ pour un enfant entre 5 et 12 ans
  • Parking : parking gratuit sur place
  • Durée approximative : 1h30
  • + d’infos en ligne

Le jardin botanique expose de nombreux arbres ou plantes issus de zones tropicales. De toutes les formes et de toutes les tailles, nous observons par exemple différents types de palmiers. Les fleurs tropicales changent de celles de métropole : très colorées, plus grandes, aux formes plutôt exotiques par rapport à notre référentiel. La fin de visite offre une superbe vue sur la baie de Deshaies.

Quelques animaux font partie intégrante du jardin botanique : des carpes koï, des perroquets, des flamants roses, des aras et des cabrits. A l’entrée il est possible d’acheter un lot de 3 petits pots destinés à nourrir certains animaux : les carpes koï, les petits perroquets et les cabrits.

Même si le jardin botanique expose bien plus de fleurs et plantes que le parc des mamelles, la végétation observée est assez semblable : certaines variétés se retrouvent dans les 2 parcs / jardins. A moins d’être un grand amateur de flore, je recommanderais de choisir entre la visite du parc de mamelles (si voir les animaux est important pour vous) et celle du jardin botanique (si votre intérêt concerne plutôt les plantes).

Guadeloupe - Jardin botanique Deshaies
Un lézard
Guadeloupe - Jardin botanique Deshaies
Des perroquets
Guadeloupe - Jardin botanique Deshaies
Le jardin
Guadeloupe - Jardin botanique Deshaies
Les flamants roses
Guadeloupe - Jardin botanique Deshaies
Flamants roses
Guadeloupe - Jardin botanique Deshaies
Rose de porcelaine
Guadeloupe - Jardin botanique Deshaies
Ara
Guadeloupe - Jardin botanique Deshaies
Un fromager
Guadeloupe - Jardin botanique Deshaies
Une chenille
Guadeloupe - Jardin botanique Deshaies
La vue sur la mer

La Soufrière

Grand cul-de-sac marin

Les chutes du Carbet

Les Saintes – Terre de Haut

Encore + de découvertes !
Back to Top